reduire-ses-impots

Depuis quelques années déjà, l’État pense et met de plus en plus en application les règlements qui visent à faire augmenter les prélèvements fiscaux auprès des particuliers. Selon les sondages, la hausse serait de l’ordre de 32 milliards d’euros environ, et ce sont surtout les plus fortunés qui sont les plus visés. En tous les cas, il est toujours possible de profiter d’un impôt plus ou moins attractif avant la fin de l’année 2016. Reste à savoir comment s’y prendre.

Les changements prévus par la loi sur la réduction des impôts

Entre 2012 et 2017, les contribuables ont vu une large palette de décision visant à augmenter les taux d’imposition. Une parmi ces dernières est par exemple la suppression de la niche fiscale pour certains cas. Il y a aussi l’annulation des réductions d’impôts pour les biens donnés en nu-propriétaire.

En outre, l’impôt sur la famille a également été revu à la hausse, et ce, depuis l’année 2002. Et pour cause, le quotient familial a été réduit petit à petit.

Les techniques encore valables pour réduire ses impôts

Mais il reste toujours des moyens valables pour profiter d’une baisse d’impôt dans les circonstances actuelles. En effet, malgré toute la volonté de l’État à mettre en place des mesures qui font augmenter la somme à payer par les contribuables, les particuliers et les experts ne manquent pas d’idée pour protéger leur avoir. Ce peut être, par exemple, en choissisant d’opter d’investir dans la pierre. Les investissements à but locatif sont très conseillés pour une défiscalisation à cause de la loi Pinel qui reste toujours d’actualité. Des cabinets en gestion de patrimoine tels que Arkeon Finance par exemple peuvent vous aider dans cette tâche.

En outre, faire une épargne retraite est aussi une autre alternative tout autant intéressante. Ce genre de placement n’est pas soumis à un plafond de niche fiscale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *