Hakata_gion_yamakasa_2005_01

Il faut savoir que les fêtes et les festivals ne manquent pas au Japon. En effet, tout au long de l’année, les japonnais célèbrent plusieurs événements. En ce sens et pour vous donner un aperçu, voici quelques-unes des manifestations incontournables à ne pas manquer au pays de Soleil Levant.

Le Festival Hakata Gion Yamakasa

Il est célébré du 1er au 15 juillet et se déroule au Kushida Jinja dans l’arrondissement de Hakata-ku. C’est à la fois une course et une exposition de grands chars. Ces derniers peuvent peser jusqu’à une tonne et sont généreusement décorés. Durant ce festival, vous pourrez voir 2 sortes de chars. À savoir les kazari-yamakasa qui a ont rôle purement décoratif, et les kaki-yamakasa qui sont portés lors des manifestations festives.

Les premiers seront alors exposés aux coins des rues et vous aurez l’occasion de les contempler lors de vos balades dans le cadre de vos vacances au Japon. Quant aux kaki-yamakasa, ils sont portés par les hommes à partir du 10 juillet. Les courses de chars commencent et l’ambiance dans toute la ville devient saisissante et vibrante. Les premiers chars démarrent alors accompagnés des battements des tambours et les épreuves se déroulent alors sur un trajet de 5 kilomètres de long.

Tanabata ou la fête des étoiles

La célébration de la fête des étoiles commence à partir du 7 juillet, et ce dans tout le pays du Soleil Levant. Selon la légende, les étoiles Vega et Altaïr ou les étoiles des amants séparés ont le droit de se rencontrer une fois pendant l’année sur la Voie lactée. Durant cette fête, des prières sont faites pour que les jeunes filles développent et améliorent leur dextérité en artisanat ainsi qu’en calligraphie.

Pour célébrer cet événement, des branches de bambous riches en feuilles sont élevées dans le jardin et dans les rues. Ainsi, vous aurez alors l’occasion de les voir pendant vos promenades. En plus, des tanzaku qui sont de longues bandes de papier colorées et remplies de poèmes sont posées et nouées sur les feuilles de bambous.

O-Bon ou la fête des Morts

O-Bon ou Ura bon est une fête dédiée aux âmes des ancêtres. C’est une cérémonie bouddhiste destinée à les apaiser et à les accueillir. Car, selon la légende, c’est à cette période que les âmes des morts retournent dans leur famille pour leur rendre une visite.

Généralement, elle est célébrée à partir du 13 juillet, mais cette date peut varier selon les régions. Ainsi, dans certaines localités, la fête des Morts commence le 13 août, c’est-à-dire un mois plus tard. Pour accueillir les âmes des ancêtres, un feu appelé mukaebi est allumé le soir du 13 juillet devant chaque portail de chaque habitation. Et pendant la dernière soirée de la célébration, un autre feu ou okuribi est allumé, cette fois pour dire au revoir aux ancêtres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *