Survivre avec un couteau suisse

Impossible de survivre dans la nature sans un bon équipement. Parmi les incontournables, il est essentiel de choisir un couteau suisse adapté.

 

Le couteau suisse offre plusieurs outils indispensables aux campeur et autres aventuriers : une pierre à feu et une lame. Aussi, il pourra allumer un feu pour se réchauffer, éloigner les nuisibles, faire bouillir de l’eau et cuire des aliments. Ensuite, d’autres accessoires peuvent aussi faciliter la survie comme une scie à bois ou un poinçon. Voici quelques conseils pour choisir un couteau suisse et partir en expédition nature !

Choisir le couteau suisse de survie

Optez pour un étui rigide et épais, qui résiste à tous les chocs. Il doit isoler les lames du couteau suisse et les maintenir au sec même en cas de forte humidité.

  •  N’oubliez pas qu’une lame trop imposante n’est pas forcément un bon calcul car elle n’est pas facile à manipuler en toute sécurité.
  •  Songez à une lame crantée, qui permet de couper des branches et du petit bois plus facilement.
  •  Faites confiance au couteau suisse équipé d’une boussole, toujours pratique en cas d’égarement.
  •  Sélectionnez un couteau suisse de qualité. Les éléments des canifs Victorinox sont garantis à vie. Oubliez les lames mal affutées et de mauvaises factures, qui ne tiennent pas dans la durée.

Apprendre à survivre avec un couteau suisse

Maintenant que vous avez choisi le bon couteau suisse, il reste à apprendre à vous en servir ! Avant de partir en randonnée, il convient d’essayer vos outils. Vérifiez que tous les rouages s’ouvrent avec fluidité. Prenez le temps de bien nettoyer les accessoires après chaque utilisation et si nécessaire, huilez les mécanismes d’engrenage. Testez votre pierre à feu et essayez d’allumer un brasier avec quelques brindilles. Passez en revue chaque lame afin d’expérimenter ce qu’elles coupent le mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *