immobilier 3

Vous vendez votre maison, et les premières offres arrivent. C’est une période excitante, et il peut être tentant de sauter sur la première offre ou même l’offre la plus élevée immédiatement. Mais il est préférable de ralentir un peu et de regarder de plus près les offres que vous recevez. Il y a plus à considérer que le montant offert. Vous voulez prendre l’offre qui vous convient, qui n’est pas forcément la plus élevée.

Que le marché immobilier privilégie actuellement les vendeurs ou les acheteurs, il est toujours sage d’analyser les offres qui vous sont présentées. Lorsque c’est un marché de vendeur, il n’est pas rare de recevoir plusieurs offres sur votre propriété. Ceci, bien sûr, est le rêve d’un vendeur, car il garantit presque toujours les termes et conditions que vous voulez.

Bien sûr, ce n’est pas toujours le cas lorsqu’il s’agit d’un marché d’acheteurs. Même dans le marché d’un acheteur, il est possible que si vous possédez une propriété attrayante, vous obtiendrez plus d’une offre.

Quoi qu’il en soit, il est essentiel de comprendre comment choisir la meilleure offre. Voici quelques-unes des considérations les plus importantes avant de s’installer sur une offre.

1. Quels sont les bénéfices nets?

Le produit net se réfère à la somme d’argent avec laquelle vous allez repartir après avoir respecté les termes de l’accord. Il y a certaines choses qu’un acheteur peut demander qui réduira le produit net de l’achat, c’est pourquoi il est si important de lire les petits caractères avant de vous engager dans un accord.

Certains des coûts que vous pourriez rencontrer comprennent :

Concessions du vendeur. Parfois, les acheteurs demandent aux vendeurs de faire des concessions pour couvrir les coûts de l’acheteur, comme les frais de clôture et les acomptes. La demande de concessions de vendeur est souvent sous la forme d’un montant en euro sur le prix de vente. Tant que c’est un montant fixe, alors vous saurez exactement ce que vous faites de la vente. Vous devriez toujours comprendre ce que vous allez emporter après avoir obtenu des concessions avant d’être d’accord avec eux.

Les coûts de réparation après l’inspection de la maison des acheteurs. Parfois, les vendeurs ne se rendent pas compte de cela, mais l’inspection de la maison est assez souvent où il y aura un deuxième cycle de négociations. L’acheteur peut découvrir qu’il existe des problèmes importants qu’ils ne connaissaient pas. Lorsque cela se produit, il n’est pas rare que l’acheteur vous demande de faire des réparations ou de donner une réduction de prix sur la maison.

Les coûts de réparation après l’évaluation. Tout acheteur qui emprunte de l’argent à un prêteur pour acheter votre maison  devra obtenir une évaluation bancaire avant que le prêteur ne lui remette l’argent. Une évaluation de banque peut révéler des problèmes qui doivent être réparés avant que la transaction puisse être finalisée. Ces réparations vont sortir de votre poche, ils doivent donc être inclus dans votre décision sur quelle offre est la meilleure.

L’inconnu de l’inspection et de l’évaluation. Malheureusement, les deux derniers articles ne sont pas connus dès le début de l’offre. Parfois, les acheteurs renoncent à une inspection de la maison qui peut être un avantage substantiel dans une offre. Gardez cela à l’esprit lorsque vous choisissez une offre. C’est comme si l’acheteur vous dit qu’il acceptera la maison dans son état actuel. Évidemment, cela peut être un avantage énorme lors de la vente d’une maison!

L’acheteur est-il pré-qualifié ou pré-approuvé pour un prêt?

Pré-qualifié et pré-approuvé peuvent sembler être la même chose pour le non-initié, mais il y a une différence significative. Un acheteur pré-qualifié peut être en mesure d’obtenir le prêt, mais il est loin d’être garanti. Obtenir le statut de pré-qualifié est beaucoup moins impliqué que d’obtenir celui d’un pré-approuvé.

Un acheteur pré-qualifié peut aller demander le prêt et être refusé. Cela arrive souvent. D’autre part, un acheteur pré-approuvé doit passer par un processus plus rigoureux. Un acheteur pré-approuvé sera probablement en mesure d’obtenir le prêt. L’approbation préalable n’est pas garantie, bien sûr.

Il y a des choses qu’un acheteur peut faire pour être refusé pour le prêt même après avoir été pré-approuvé. Mais si vous allez choisir entre pré-qualifié et pré-approuvé, préférez toujours un pré-approuvé.

Il est essentiel de comprendre les différences entre être pré-approuvé et pré-qualifié. Lorsque vous travaillez avec un agent immobilier comme https://www.declic-immobilier.fr/ , insistez pour que tout acheteur qui soumet une offre ait une lettre de pré-approbation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *